05 55 34 28 68
Accompagnement

Pourquoi anticiper son BFR lors de la création de votre prévisionnel ?

Le BFR est indicateur clé et essentiel à la réussite de tout projet. Il doit être apprécié de manière
précise pour pouvoir démarrer sereinement votre projet.
C’est une des raisons pour laquelle le/la futur(e) entrepreneur(euse) doit se faire accompagner par un expert comptable. En
effet, si le Besoin en fonds de roulement est mal apprécié au démarrage de l’activité cela peut
générer par la suite, des difficultés de trésorerie. Il est possible que ce déséquilibre se règle en
plusieurs mois voire des années. Ce dysfonctionnement peut aussi amener, dans les cas les plus
critiques, à la fermeture de l’entreprise.

Anticiper votre BFR va vous permettre de prévoir une trésorerie nécessaire au bon fonctionnement
de votre entreprise. Il conditionne en partie la réussite de votre projet.

Définition du BFR

Le Besoin en fonds de roulement appelé aussi « BFR » correspond au montant nécessaire à
l’entreprise pour continuer d’exercer. Il résulte des décalages de trésoreries de l’entreprise entre les
encaissements et les décaissements liés à son activité.

Attention : il ne faut pas inclure les investissements dans le calcul du BFR, il s’agit uniquement des
décalages que l’on rencontre au quotidien dans la gestion de son activité.

Comment calculer son BFR ?

Il y a deux types de BFR à calculer. Le BFR initial qui est lié au démarrage de votre activité et le BFR
calculé en cours d’activité calculé en fin d’année (ou bien à un instant « T »).

Le BFR initial (celui du démarrage de votre projet) ne tient compte que :
– de vos achats initiaux hors taxes (si ceux-ci ne font pas l’objet d’un délai fournisseurs
suffisants vous permettant d’encaisser la contrepartie de leur vente),
– de vos frais généraux payables dès le début de votre activité (dépôt de garantie, loyer,
assurances, frais d’immatriculations, frais de communication….)
– du montant de l’éventuel crédit de TVA générés par vos dépenses et vos investissements.

Le BFR calculé en cours d’activité à un instant précis est repris par la formule suivante :
BFR = créances clients + stock – dettes fournisseurs
Ou
BFR = Actif circulantPassif circulant
Cette deuxième formule, plus complète, tient compte des dettes fiscales et des dettes sociales.
Ces trois notions permettent d’analyser des flux différents et en même temps d’évaluer le besoin en
financement.

Dans certains cas le BFR est dit positif, cela indique qu’il faut trouver du financement pour combler le
besoin.
Dans d’autres cas le BFR est dit négatif, cela signifie que les ressources sont plus importantes que les
besoins, l’effet est donc positif sur la trésorerie. Nous pouvons retrouver cet exemple dans la
restauration.

Comment maîtriser son BFR ?

Pour maîtriser son BFR, il y a plusieurs leviers à étudier :

  • Le délai de paiement fournisseurs : Un délai de paiement plus long impactera de manière
    positive le BFR. Il convient donc de bien négocier avec ses fournisseurs les plus importants et
    de vérifier régulièrement que les conditions de paiement ne changent pas.
  • Le délai de règlement client : À contrario du délai fournisseurs, plus ce délai de règlement est
    long, moins il est bénéfique pour votre trésorerie. Il est donc nécessaire d’accorder des délais
    de règlement de la part des clients, les plus courts possibles. Il convient aussi de suivre
    régulièrement les dû de vos clients afin que ces derniers les respectent. Pour vous faciliter la
    tâche, vous pouvez mettre en place des paiements par prélèvement par exemple.
  • Le délai de rotation des stocks : Il faut savoir que plus le stock tourne, mieux c’est pour votre
    trésorerie. Un stock qui ne tourne pas est un stock qui vous monopolise de l’argent. Pour
    maîtriser son stock, il convient d’avoir une gestion des stocks rigoureuse, de suivre les délais
    de réapprovisionnements et de se mettre des stocks d’alertes afin de ne pas être en rupture
    de stock.

N’oubliez pas de temps en temps d’analyser les stocks qui ne tournent plus du tout afin de
faire du déstockage !

Comment financer son BFR lors du démarrage d’activité ?

Une fois le BFR calculé pour le démarrage de votre activité, il convient de trouver un mode de
financement. Les sources de financement sont de plusieurs ordres et dépendent du projet et du
secteur d’activité de celui-ci.

Au démarrage de l’activité, le BFR peut-être financé par :

  • Des apports personnels du porteur de projets (par le biais de l’apport en capital ou de
    l’apport en compte courant d’associés)
  • Des financements bancaires au long terme ou au moyen terme
  • Des financements bancaires à court terme notamment dans le cadre du financement du
    crédit de TVA. Ce financement prendra fin au moment du remboursement de ce crédit par
    l’administration fiscale.

Le succès d’un projet est notamment dû à un calcul du BFR anticipé et réussi. Pour être
accompagné dans cette démarche, n’hésitez pas à contacter le cabinet.

Centre de préférences de confidentialité

    Nécessaire

    Bon fonctionnement de notre site internet.

    SERVERID

    Analytics

    Les cookies statistiques aident les propriétaires du site Web, par la collecte et la communication d'informations de manière anonyme, à comprendre comment les visiteurs interagissent avec les sites Web.

    _ga : Enregistre un identifiant unique utilisé pour générer des données statistiques sur la façon dont le visiteur utilise le site.

    _gat : Utilisé par Google Analytics pour diminuer radicalement le taux de requêtes

    _gid : En registre un identifiant unique utilisé pour générer des données statistiques sur la façon dont le visiteur utilise le site.

    _ga, _gat_gtag_UA_XXXXXXXX_X, _gid

    RGPD

    Ces cookies permettent de nous mettre en conformité avec la RGPD.

    gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]